Pr. Jean-Philippe Giot

Bioskech

Je suis un chirurgien Plastique, Reconstructeur et Esthétique. Mes domaines de prédilections sont la microchirurgie, le nerf périphérique, et d'un point de vue scientifique l'inflammation cellulaire et cytokinique, les biomatériaux (prothèses mammaires)

Mon cursus en Chirurgie Plastique a débuté à Caen avec le Dr Daniel Labbé, qui a supervisé mon travail de thèse de médecine sur l’ « Etude de la réinnervation des muscles peauciers de la face dans les suites d’une intervention de Myoplastie d’Allongement du Temporal ». Mon internat s’est déroulé à Poitiers dans le Service du Dr Dagregorio. J’ai réalisé deux années d’assistant Hospitalier Universitaire d’Anatomie dans le laboratoire du Pr Jean-Pierre Richer à Poitiers. J’ai été amené à travailler avec le Dr Philippe Rigoard en Neurochirurgie et nous avons publiés plusieurs articles sur le nerf périphérique entre 2009 et 2012.

Mon cursus scientifique est centré sur l’inflammation. J’ai réalisé un master sur « l’Etude phénotypique et fonctionnelle des lymphocytes Th17 humains issus de la maladie de Crohn et de la Polyarthrite Rhumatoïde » qui était un travail sur la migration lymphocytaire et le phénotype de lymphocytes. J’ai prolongé mon cursus par un Thèse de Sciences dans le Laboratoire du Pr Jean-Claude Lecron à Poitiers sur « l’étude de cytokines inflammatoires et de leur implication dans la cicatrisation de première intention, les ulcères de jambe, les cicatrices pathologiques et les cancers cutanés » que j’ai soutenu en juin 2013.

Entre la fin de mon assistanat à Poitiers et mon arrivée à Montréal j’ai eu une activité mixte, hospitalière de praticien attaché du Service de Chirurgie Plastique – Brulés du Pr Vincent Casoli et libérale en collaborateur du Dr Daniel Labbé.

De 2013 à 2015 j'ai effectué un programme de monitorat clinique - fellowship dans le service du Pr Alain Danino à l'université de Montréal au Canada. L’objectif de ce fellowship était de développer mes compétences en microchirurgie et chirurgie de la main. D’un point de vue scientifique j’ai appliqué mes connaissances de l’immunologie à la biologie de la capsule mammaire périprothétique en travaillant au sein du groupe de recherche du Pr Danino. Ce travail a permis la publication de 12 articles scientifiques de haut niveau sur le thème des prothèses mammaires, du biofilm bactérien autour des prothèses mammaire et de décrire des complications liées à celles-ci.

Depuis aout 2015, je suis revenu en France à Grenoble. Je suis le chef du Service de Service de Chirurgie Plastique, Maxillo-faciale et Odontologie du CHU de Grenoble Alpes. Nous travaillons sur la reconstruction après cancer, principalement localisé au niveau de la sphère buccale et maxillo-faciale, les cancers de la sphère ORL et le cancer du sein.

J'ai fortement développé la reconstruction mammaire en apportant la technique du DIEP, le Deep Inferior Epigastric Perforator Flap. C'est une technique qui peut être proposée en reconstruction mammaire et qui apporte d'excellents résultats.

Nous avons développé la reconstruction de la paralysie faciale. Ayant été élève du Dr Labbé de Caen, je propose aux patients atteints de séquelles de paralysie faciale des techniques de reconstruction complexe dont la myoplastie d'allongement du temporal, les greffes nerveuses, les lambeaux libres de reconstruction du sourire. Dans les cas moins sévères, les paralysies faciales incomplètes, nous proposons les techniques médicales d'injection de toxine botulique, les injections de comblement et les myectomies / neurectomies sélectives afin de réduire l'intensité des symptômes de la paralysie faciale.

Par ailleurs nous travaillons en collaboration avec les chirurgiens des autres services du CHU afin de proposer des solutions thérapeutiques à des cas complexes chirurgicaux. Nous travaillons en particulier avec les gynécologues pour le cancer du sein, les chirurgiens digestifs pour la reconstruction de la paroi abdominale et du périnée, avec les ophtalmologues pour la reconstruction de la paupière et des ulcérations neutrophiques par transfert de nerf sensitif afin de réinnerver la cornée.





Pr. Jean Philippe Giot, MD, PhD. CHirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
Chef de service de Service de Chirurgie Plastique, Maxillo-faciale et Odontologie du CHU de Grenoble Alpes